Des ursidés sur Yeu ou la course à cacarte !

Avant de commencer, je souhaite faire une mise au point : exceptionnellement il n'y aura aucune photo sous marine dans ce compte rendu : en effet, je souhaitais profiter pleinement de mes plongées et ce malgré les railleries, commérages qui peuvent circuler sur le net ou autre média… cela étant dit, je commence le résumé du compte rendu car je laisserai ma plume à Sir Jean Phi qui a aussi rédigé un compte rendu.

Tout commença la veille d'une plongée où mon portable sonna : "Salut, c'est Nico ! On souhaite venir sur Yeu. C'est possible ? Comment fait on ?" Enfin, les plongeurs du NNNNNNord du Contentin ; cette contrée perdue où le vent se mélange aux pluies diluviennes sur ce bout inhospitalier du bout du monde ; on décidé de venir tâter de la tôle dans des eaux claires et chaudes…

Après quelques heures de concertation : "Ouais la dernière fois, la visu était pourrie à Cherbourg et il nous on foiré un mouillage" ; "Oui mais ils sont sympas. Non ? " ; "Bon OK alors une épave sur la vase comme ça ils auront un peu de touille !" ; "On peut pas leur proposer mieux ?" ; "Ben non, j'aime pas Cherbourg" ; "Pas faux. Et cette année impossible d'aller à Cherbourg : ils avaient toujours un prétexte pour annuler les plongées"…. Bon, nous leur avons quand même proposé un WE sur Septembre en package complet chez Subévasion. A la dernière minute, changement de programme : un empêchement de Subévasion les a fait opter pour le deuxième club de l'île : Nautilus plongée. Les Grizzlys étant venu pour du Trimix, nous les envoyons sur une des plus belles épaves du secteur et surtout une épave rarement plongée : l'Erétria : rapport de Seb, à la sortie de l'eau : "Ouais, sympa y dise !". Quoi ? Y sont difficiles les lascars ! l'après midi c'est déco sur le Junsen : un choix tout en poésie comme dirait Matthias : ""En plongée, c'est comme avec Valérie Damidot, on mise tout sur la D&CO". Les lecteurs apprécieront la référence culturelle !

Vendredi soir et arrivée de la mini troupe des Anges : Jean-Phi et moi-même avec un rendez vous assez direct au Maritime pour faire le point et échanger sur les plongées suivantes. Un grand merci à Bruno pour le prêt de la dive mobile car Jean Phi était venu sur l'île ; comment dire ; en mode cargo !

Après une pizza, zou au lit pour se préparer à la plongée du lendemain sur le M486. Lendemain matin, levée un peu plus tôt pour préparer mon appareil et là la surprise ! Pas de carte mémoire : e oui, voulant voyager léger je n'ai pas pris mon sac photo où j'avais rangé soigneusement mes cartes… Malheur et désespoir : ne pas faire de photos c'est une chose supporter les railleries et les quolibets de mes comparses c'est une autre histoire… Arrivée chez Bruno pour récupérer mon relais, l'info a vite été donnée. Bruno a un copain qui a un reflex Canon : décision prise de le récupérer à son bureau et de filer chez lui. Arghhhhhhhhh, c'est une scandisk !! OK on arrête cette recherche effrénée de solution et nous rendons avec la dive mobile au Sabias. A ce stade, je tiens à m'excuser de l'impolitesse de mon ami Jean Phi : même pas un bonjour ! Simplement un hurlement :" il a pas sa carte y'aura pas de photos !" ouais, merci Jean Phi ! Ca c'est un ami !

Direction le M486 et arrivée après des heures et des heures de navigation sur le point où se trouve déjà le bateau de Jean Marc avec Miguel, Romain et Yohan. A peine un bonjour et la question qui tue : "t'es prêt pour faire de belles photos ?" je vous déteste tous….

 

Juste avant de descendre légère dissension dans le groupe des Grizzlys : nous récupérons Jean Marc dans notre palanquée la trouvant plus sympa au demeurant !

 

Belle plongée en mode troupeau… et remontée après 15 minutes fond (pas de photos pas de d'info sur la plongée). Le retour se fait lentement, très lentement….

Après quelques photos… de surface… direction le barbecue et discussion pour les Grizzlys sur "comment rentrer plutôt sur le continent compte tenu du temps pourrie annoncée".

Voilà pour moi. Je laisse la plume à Jean Phi et aux Grizzlys pour un compte rendu complet.

 

PS1: je blaguais : La Hague c'est bien, très bien et pleins de gens fort sympathiques ! Allez y plonger !

PS2 : décision prise de mettre à demeure une carte CF sur l'île…

 

Frank, sept. 2011

Compte rendu de Jean-Phi !

Salut à tous,

 

De retour de week-end à l’Ile d’Yeu. Avec un temps pas terrible mais une ambiance au top. Le travail accompli par certains depuis le début de l’année est considérable. Un certain nombre d’épaves trouvées, d’autres identifiées, et d’autres « dés identifiées ».

Les plongées s’organisent en zodiac. Ils sortent aussi souvent qu’ils le peuvent.

 

Résumé du week-end :

Suite aux différents mails, coups de téléphone et messages Facebook ; Ils ont réussi à vraiment m’énerver!!!!!! Franck avait organisé un week-end avec les Grizzly (association de plongeurs épaves avec qui il plonge dans le nord où il pleut et où il fait froid), il reste une place et je décide donc de me joindre à eux.

 

Vendredi :

Le rendez-vous est pris avec Franck, on prend le bateau vendredi soir à 18H30, direction les vacances (oui 3 jours quand même). Le temps annoncé n’est pas franchement beau mais c’est aussi l’occasion de rencontrer les p’tits gars du caillou que je ne connais pas encore. On débarque après quelques dizaines de minutes de traversé sur l’ile ou Bruno (un futur ANGES ?) vient nous chercher pour nous déposer avec notre matériel. Après nous n’avons eu d’autre choix que de répondre à la coutume locale : rendez-vous est pris avec babas (Sébastien), Bruno et les Grizzly. P’tit (et oui) apéro suivit d’une pizza tout en faisant connaissance et en discutant des projets plongée. Au lit de bonne heure car samedi matin c’est plongée.

 

Samedi :

Samedi matin levé de bonne heure et de bonne humeur (merci de ne pas commenter). Un p’tit déjeuné rapide et on prépare le matériel pour rejoindre les autres. Et là catastrophe Franck a oublié sa carte mémoire et donc pas de photos. L’information va circuler rapidement tout autour de l’ile. Après avoir essayé de récupérer une carte chez plusieurs personnes, on se résigne et on rejoint les autres sur la plage des Sabias ou Babass à installer son centre de plongée (Nautilus Plongée). Là bien entendu, personne ne se moque de Franck. La plongée est choisie, direction le convoi et plus précisément le M486.

Cela fait maintenant quelques années que je n’y suis pas retourné. Arrivé sur place, on rejoint l’autre bateau déjà arrivé sur lequel on retrouve Miguel et Jean-Marc avec deux autres plongeurs de l’ile. Les palanquées sont faites Trois des Grizzly plongent ensemble et le dernier plonge avec Franck et moi.

Ça fait un moment que je n’ai pas plongé à cette profondeur, donc je laisse mes deux camarades passer devant et je les suis tranquillement (eh oui !!!). Arrivé au fond deux palanquées sont déjà arrivées, la visibilité est bonne mais ambiance sombre, l’ancre est sur le sable mais nous trouvons rapidement le M486. Nous arrivons par l’arrière sur cette épave totalement retournée. Je retrouve rapidement mes repères les deux hélices sont toujours en l’air. On file le long du fond en longeant l’épave sur bâbord vers la brèche qui traverse l’épave d’un bord à l’autre. Là ceux qui avaient choisi l’autre côté arrivent également. Et il se créé un petit embouteillage entre les plongeurs et les très nombreux congres présents. UN p’tit coup d’œil rapide, la porte est toujours en place. Donc pas d’accès pour le moment au possible Mess. On passe maintenant sur tribord ou Franck (qui pour ceux qui ont suivi n’a pas son appareil photo) fervent défenseur de la nature ramasse un bouteille d’Heineken vide. Suite à cela il faut quand même que nous allions vérifier que personne n’a volé le hublot (en ferraille pur) de Laurent. Un œil sur les manos et c’est le retour qui s’amorce en passant par le dessus (ou plutôt le dessous car c’est la quille). Et la remontée s’amorce. Après avoir zappé le premier palier et entendu l’ordinateur bipé, on redescend à 9m ( j’avais prévenu que je n’avais pas plongée à cette profondeur). Les quelques minutes de palier s’égrènent rapidement (on a fait 15 minutes fond, la sagesse m’a touché ?). Retour sur le bateau ou la deuxième palanquée que nous récupérons nous dit avoir vu un banc de thons au palier (d’après Babass ce serait des tazards fréquent en ce moment dans le coin). Et retour sur Yeu.

Déjeuner rapide avec les Grizzly avant de les raccompagner au bateau. Ils partent plutôt que prévu car un certain « chat noir » (hein Franck) a ramené la pluie et le vent. Donc plus de plongée possible le reste du week-end. On ramasse le matériel une bonne douche et comme nous avons de l’éducation nous acceptons l’offre de Bruno qui nous invite pour l’apéro en attendant Tonton Bens (Michou pour ce qui ne seraient pas au courant). Comme à son habitude Tonton est en retard et nous filons avec Bruno chez Franck pour préparer le Barbecue.

Durant le repas légèrement arrosé, les discussions fusent dans tous les sens sur les projets et les épaves déjà découverte cette année. La fin du repas à elle un bon petit gout de pomme que les connaisseurs apprécieront !!

 

Dimanche :

Apres un petit tour au marché, météo oblige ; nous avons tous rendez-vous chez Franck devant un barbecue afin de parler site internet et projet de livre. Le gros du travail est réalisé après que notre cher président qui n’avait pas pris le bon ordinateur eu réussi à ouvrir son disque dur.

Ce fut un bon moment d’échange entre toutes les personnes présentes avec un visionnage des premières vidéo des nouvelles épaves.

 

Lundi :

Certain son déjà au travail d’autres sur la route et les autres prépare leurs sacs avant de prendre un dernier repas sur l’ile. Le trajet retour sur le continent se fait au surf à bord du « Pont d’Yeu » le catamaran qui relie l’ile.

 

Conclusion :

Il n’y a eu qu’une plongée mais ce fut pour moi un très bon week-end, avec la rencontre de personnes passionnées et des échanges hyper constructifs.

Donc les amis chassez les araignées de vos combinaisons, faite révisez vos détendeurs préparez vos sac et rendez-vous sous l’eau ou sur l’eau pour ceux qui préfèrent.

 

 

A très bientôt

 

Jean-Phi

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0