Gauss ou SP178

exemple de sperrbrecher, http://forummarine.forumactif.com
exemple de sperrbrecher, http://forummarine.forumactif.com

Parmi les plus belles épaves du secteur de Dieppe, le Gauss ou Sperrbrecher 178 est une épave  coulée le 12 décembre 1942 sur un fond de 26 m.

 

Le Gauss est construit en 1925 était au départ un navire de commerce de 75 m de long pour 11 m de large. Equipé d'un moteur diesel DWK de 6 cylindres développant 800 ch. En 1942, il est réquisitionné et transformé en sperrbrecher (SP 178).


A l'avant on trouve un canon de 88 m quasi intact. Durant la plongée on peu apercevoir les câbles de cuivres, un stock de munitions. Les cales et l'arrière sont aussi en très bon état. La machine diesel est elle aussi impressionnante. Une très belle épave !

 




Vous trouverez un descriptif précis sur le site du GRIEME http://www.grieme.org

 

On retrouve aussi un descriptif très complet dans le tome 2 de la saga des épaves du GRIEME.

 

Qu'est ce qu'un Sperrbrecher ?

Un sperrbrecher est un de dragueur de mines allemand utilisée pendant la seconde guerre mondiale par la Kriegsmarine. Ils étaient construits tel quels ou modifiés suite à une prise de guerre ou suite à une réquisition dans la marine marchande.

Les Sperrbrecher avaient pour mission de précéder les convois (bateaux ou sous-marins) pour créer un passage sûr à travers un champ de mines et de les protéger contre les attaques aériennes. Leur travail était uniquement de détecter des mines et de les désactiver ou de les faire explorer. Cela permettait de créer un chenal sûr pour les convois. Equipés aussi pour la lutte aérienne (canons DCA) ces navires avaient réellement une vocation de protection des convois. Les sperrbrechers étaient des navires très robustes. La flottabilité était accentuée à l'avant (futs vides, liège...) au cas où ne mine exploserait à proximité.

 

A l'avant était installé le système électrique pour faire exploser les mines magnétiques à distance : le VES (comme un énorme générateur). On pouvait aussi avoir des câbles électriques enroulés autour du navire comme une grosse dynamo.

Les divergents (appareil conçu pour déporter une drague) permettaient d'éloigner les mines de la coque. Certaines navires avaient des divergents équipés de système permettant de sectionner les "orins" des mines. Ces mines remontant à la surface étaient neutralisés au canon léger, à la mitrailleuse. Ce dispositif était appelé "draguage mécanique".

 

Frank

 

Pour cette découverte et cette superbe plongée, un grand merci à Dominique Boutigny et Alain Barbier (Objectif-120)

SP 179, http://forummarine.forumactif.com
SP 179, http://forummarine.forumactif.com

Photos :

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    babas (lundi, 14 novembre 2011 00:05)

    bien mon franck

  • #2

    Philippe (mardi, 15 novembre 2011 13:23)

    Franck super visi. Quelle profondeur? A bientot sur nantes

  • #3

    plongee-anges (mardi, 15 novembre 2011 19:52)

    26 m au plus profond !

  • #4

    jm (lundi, 28 novembre 2011 08:52)

    Belle épave, super visi, super photos, la plongée c'était quand ?

  • #5

    plongee-anges (lundi, 28 novembre 2011 19:33)

    Le 11 novembre 2011

  • #6

    Domi (mardi, 29 novembre 2011 17:23)

    super photos,

    A bientot sur une nouvelle épave.

  • #7

    MAX (samedi, 25 octobre 2014 22:46)

    Bonjour,
    Très belles photos comme toujours. C'est l'une des plus belles épaves de la Manche Est. Attention, les Sperrbrecher n'étaient pas des 'forceurs de blocus'. Ce rôle revenait aux Blockadebrecher qui allaient chercher au Japon la quinine, le tungstène et autre matériaux nécessaires aux Reich. Ils devaient donc forcer le "blocus" allié.
    MAX