Lesto

Lesto ( plongepave)
Lesto ( plongepave)

Le "Lesto" était un cargo à vapeur britannique construit en 1916 par la société " Austin" à Wear Dock pour le compte de la "Pelton S.S. Co Ltd" de Newcastle. La coque 279 fut mise à l'eau le 30 août 1916. Ce navire mesurait 81.4m pour 11.6m de large portant sa jauge à 1940t.

Historique

Il est affrété par la Compagnie Française Transatlantique pour charger 3200 Tonnes de minerai de fer à Bilbao qu'il doit décharger à Garston ( Liverpool)

28 hommes d'équipage y compris le capitaine Robert BISHOP

Armé d'un canon de 12 livres servi par deux hommes et muni d'un poste TSF

 

Il fait partie d'un convoi de 5 vapeurs remontant de la pallice vers Belle île. Il se trouve en troisième position précèdé d'un vapeur norvégien et suivit d'un petit vapeur anglais. Ils sont escortés par 2 patrouilleurs le cobra et le pivoine. Le temps est pluvieux mais la visibilité est bonne. Le 23 mai à 4 H du matin le capitaine descend se reposer après une longue nuit de veille, laissant le quart au second capitaine.

50 minutes plus tard le jour commence à ce lever, le canonnier Webber est à son poste lorsque une formidable explosion ouvre le navire en deux. Les deux hommes de quart sur la timonerie n'ont eus le temps que d'apercevoir la tête luisante en cuivre de la torpille. Celle-ci percute le vapeur à tribord milieu au niveau du compartiment des chaudières.

Toute la partie tribord du navire est en pièce, le poste TSF est inutilisable, les embarcations de sauvetage sont détruites et le navire donne dangereusement de la bande. Le capitaine réussi à rejoindre la passerelle est ordonne l'évacuation immédiate par bâbord. Une fois tout son équipage embarqué le capitaine Bishop décide de quitter son navire, lorsque une deuxième explosion achève le Lesto. Les deux embarcations encore à couple chavirent, tout les hommes tombes à la mer, bishop encore sur la passerelle est lui projeté en l'air. Il reprend connaissance au milieu de ses hommes grièvement blessé au visage, surnageant au milieu des débris de son navire.

 

Tous seront récupérés par les deux escorteurs 5 minutes plus tard. 25 d'entre eux seront sortis des eaux dont 6 grièvement blessés. Ils atteindront St-Nazaire dans l'après midi.

 

Romain Duran

Vidéos :


Cette épave très disloquée se situe à une trentaine de mètres de profondeur, dans une eau souvent claire. Sa particularité la plus frappante est sa machine qui ne tient encore debout que par ses bielles. A l'arrière, subsite une hélice quadripale dont une pale est fracturée.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    bensaidani youcef (mercredi, 13 mars 2013 08:43)

    slt