Otto

Une épave du convoi 4121.

 

Le 6 août 1944 Il fait partie du convoi 4121 qui regroupe 7 navires : l'OTTO, l'HOHEWEG, le V-414, le M-263, le M-486, le SG-3 JUPITER Aviso de 1370 tonneaux sous les ordres du cdt KLOTBACH et un petit caboteur. Ils quittent la port de saint-St-Nazaire dans la nuit du 5 au 6 août pour la Pallice oû ils doivent débarquer des munitions. au petit matin ils sont pris en chasse par la force 26 composé d' un croiseur « le BELLONA » des destroyers « TARTAR et ASHANTI » de nationalités Anglaise et de deux destroyers Canadiens « l'HAÏDA et le HURON »

 

A 13heures 45 la force 26 ouvre le feu sur les 7 bâtiments à 14 heures 6 d'entre eux sont envoyés par le fond seul le SG-3 alors en tête de convoi en réchappe de justesse tant l'équilibre des forces est totalement inégale. Il sera coulé le jour même à 21 heures 57 dans la rade des Sables d'Olonne par la R-A-F.

 

Romain Duran

Dessin d'Olivier Brichet
Dessin d'Olivier Brichet

Notre plongée du 1er août 2017

L'épave de l'Otto n'est pas celle du convoi 4121 qui reçoit le plus de visite. Ceci s'explique par son état de conservation. De la moitié arrière subsiste du bordé sur 1 mètre de hauteur, un peu plus à la poupe où le haut de son gouvernail un bout de pale d'hélice émergent difficilement du sable. Au milieu des restes de vieux chaluts, ferrailles tordues et nombreux morceaux de faïence, un bout de treuil et le haut du moteur semblent êtres les éléments les plus remarquables de l'Otto. "Semblent" car sur l'avant du moteur, une forme cylindrique se détache. C'est le pied de barre, ce qu'il faut avouer, ne se croise pas sur de nombreuses épaves.

 

Un bout de cloison arrête l'épave et la zone avant n'est plus constituée que de débris éparses plus ou moins ensablés et recouverts pas endroit d'une épaisse couche de tacauds. Et là où sont les tacauds, les congres ne sont jamais loin. Et pour ces derniers, l'accélération de la dégradation de l'épave du navire allemand commence à poser un sérieux problème de logement. La moindre cache est exploitée à tel point par endroits les queues bleues sont innombrables.  Les pauvres, n'ont pas conscience de la catastrophe annoncée, la disparition prochaine de leur oasis.

 

Pascal

Vidéos :

Une plongée sur l'inconnue du convoi: petite épave avec un moteur diesel, est ce l'Otto ou une autre? Les recherches sont en cours.

En surface, l'eau est chaude, la thermocline est très présente à 15 mètres. Au fond, la faune est très présente: que du bonheur.

Plongée avec Bruno et Jacques, juillet 2013


Écrire commentaire

Commentaires : 0