Petit chalutier inconnu

Au vu de l'épave, il s'agit vraisemblablement d'un petit chalutier d'après guerre.

Plongée du 14 août 2017

La veille, lors d'une longue nav' dans une mer formée, nous nous étions arrêtés sur le point d'une petite épave inconnue et au faible écho puis avions poursuivi notre route plus au nord. 24h plus tard, ce sont donc ces coordonnées que nous entrons dans le GPS. Jean-Marc, Miguel et moi nous immergeons, en surface, une nouvelle fois cette saison, Michel assurera notre sécu surface.

 

Pour la première fois de la saison, c'est sous une grosse neige sous-marine que nous découvrons l'acier. Cette fois il est, non pas riveté, mais soudé. Ceci traduit une épave moins ancienne que celle de la première guerre mondiale. Je m'en doutais et immédiatement je la reconnais, cette épave je l'ai déjà visitée. C'était en 2014 avec le CSCJ de St Brévin. Une poupe retournée et inclinée avec une petite hélice tripale dont une est cassée et à son pied le safran dégondé, un morceau de bordé tribord, un panneau de cale qui ne conduit maintenant plus que sur le sable et, surtout, une proue couchée sur tribord et à l'équerre du reste du navire. Sur toute la longueur de l'épave, se mélangent à l'acier des restes de chaluts avec ce qui semble en être les funes. La taille modeste du site à la profondeur de 50m à peine nous permettent d'en faire le tour tranquillement et de fouiner mais aucun autre indice ne viendra nous donner le début d'une piste quant à l'identité du navire. Sans doute sont-ils ensablés.

 

Néanmoins, cette épave sans nom nous aura assuré une sympathique et ludique petite plongée au milieu de la faune classique du large de l'estuaire de la Loire. Jusqu'au palier où de curieux petits poissons nous auront distraits durant les quelques minutes de palier.

 

Pascal

 

Commentaires : 0